Écoutez cet article

Aux émissaires de Félix Tshisekedi, Yoweri Kaguta Museveni a été clair : « si tu veux vraiment te battre et gagner, tu dois faire une guerre juste », a-t-il indiqué.

Une façon d’insinuer que la guerre que mène la RDC contre le M23 est injuste et injustifiée. Ce qui a fait réagir le député provincial Udps, Peter Kazadi à Kinshasa. « Il dit qu’il faut que la cause soit juste. Et il recommande de dialoguer avec le M23, branche terroriste de Paul Kagame. Veut-il nous dire que défendre absolument nos terres occupées par l’étranger est une cause injuste? » s’est-il exclamé. Museveni estime que, le plus souvent, les guerres sont engendrées par la politique. D’où, explique-t-il, il faut savoir opérer un choix entre la paix, le dialogue ou les deux options à la fois. « Avant de se mêler dans un conflit, prenez en compte le fait que, trop souvent, les guerres viennent de la politique. Il faut avant tout évaluer les mobiles et ensuite, vous savez quoi faire », a-t-il déclaré.

Une théorie qu’il a voulu balancer à la figure des envoyés spéciaux de Kinshasa pour confirmer son soutien aux terroristes M23 et prévenir qu’il reste et demeure belliciste. Museveni, le guerrier s’est même permis de soumettre à ses interlocuteurs un plan de sortie de crise à triple facette. La guerre, le dialogue ou les deux. « Soit vous travaillez pour la paix, soit vous utilisez le dialogue ou alors les deux à la fois, s’affronter en dialoguant ».

Une position sans doute concertée avec son homologue Paul Kagame, le meneur en chef de la guerre du M23. Paul Kagame a ainsi réussi à délocaliser la forte pression qui pèse sur lui depuis le déclenchement de la guerre du M23. Kigali est essoufflé de se justifier auprès de chaque chancellerie occidentale pour une guerre orgueilleusement intentée contre la RDC.

Athanase Mwenge
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici