Dans une déclaration faite le vendredi 19 juin 2020, la conférence des présidents de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), dirigée par Modeste Bahati, dénonce ce qu’elle qualifie “d’interprétation erronée” de l’arrêt rendu par la Cour Constitutionnelle, par l’aile de Néné Ilunga Nkulu.

“La conférence des présidents du regroupement politique AFDC-A dénonce avec véhémence l’interprétation erronée, la manipulation et l’auto-satisfaction des dissidents qui tordent la vérité dans les médias et réseaux sociaux pourtant la Cour n’a pas statué sur le fond du dossier du regroupement politique AFDC-A”, a déclaré la conférence des présidents.

Tout en dénonçant l’interprétation “erronée” de l’arrêt de la Cour constitutionnelle par le camp dirigé par Néné Nkulu, l’AFDC-A/Bahati réaffirme qu’il n’existe aucun conflit de leadership et se dit prête à accueillir tous ceux, de l’autre camp, disposés à réintégrer le regroupement.

“La conférence des présidents du regroupement politique AFDC-A laisse la porte ouverte à tous ceux qui veulent revenir à la raison et affirme qu’il n’existe aucune crise de leadership”, poursuit la conférence des présidents.

Par cette déclaration, le regroupement cher au sénateur Modeste Bahati campe sur sa position. C’est à lui que revient la paternité de l’AFDC-A.

Rappelons que la Cour constitutionnelle avait déclaré recevable mais non fondée la requête introduite par Bahati qui sollicitait la déchéance des mandats parlementaires de certains députés nationaux de l’aile de Néné Nkulu. La Haute Cour avait indiqué qu’il s’agit d’un conflit de leadership.

Roberto Tshahe

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici