Ecoutez cet article

Le Collectif free François Beya Kasongo vient d’adresser une nouvelle lettre ouverte au Président Félix Tshisekedi, cette fois-ci, à propos de la santé précaire de son ancien Conseiller Spécial en matière de sécurité, François Beya.

Dans cette lettre datée de ce mercredi 22 juin 2022 dont une copie est parvenue et scrutée par 24H.CD, le Collectif free François Beya rappelle que le surnommé « Monsieur Sécurité » était malade alors qu’on procédait à une arrestation et à sa conduite manu militari vers les locaux de l’ANR.

« Depuis cette arrestation et tout le long de sa détention à l’ANR puis à la prison centrale, ce dernier n’a pu bénéficier de soins médicaux adéquats auxquels il a pourtant droit, tel que garanti par la Constitution en son article 18 qui stipule que tout détenu doit bénéficier d’un traitement qui préserve sa vie, sa santé physique et mentale ainsi que sa dignité », peut-on lire dans cette lettre ouverte adressée à Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, le Collectif free François Beya dénonce une fois de plus le fait qu’à aucun moment, la santé de François BEYA KASONGA n’a été une préoccupation pour l’ANR, qui aurait été « humanisée » à l’instar de tous les services de sécurité , tel que voulu par le Chef de l’État et Père de la Nation.

Le Collectif estime que les services de renseignements ont soumis François Beya Kasonga à des traitements inhumains et dégradants, tout en faisant fi de la Constitution et des lois de la République en le privant de soins médicaux requis.

Selon le Collectif, François Beya est un digne fils ayant servi son pays, avec dignité, loyauté et abnégation, sous quatre régimes successifs, en ce compris celui du Président Tshisekedi et à cet égard, il n’y a rien qui justifie la privation de soins adéquats qui lui est infligée.

Une fois de plus, l’implication personnelle du Président Tshisekedi est sollicitée par le Collectif afin que François Beya soit correctement pris en charge par ses médecins dont les avis ont prouvé l’urgence de la situation sanitaire.

Pour rappel, François Beya a été arrêté, puis détenu à l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) depuis le 05 février 2022. Il lui était reproché d’avoir tenté un coup d’État. Son procès est actuellement en cours devant la Haute Cour Militaire.

Olivier Rolland Tshimanga
24h

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici