Ecoutez cet article

Des rumeurs (ou pas) selon lesquelles certains sénateurs sont impliqués dans la tentative de Coup d’Etat manqué le weekend dernier, suscitent des réactions musclées de la part des élus qui auraient été cités dans cette mésaventure.

Après Augustin Matata Ponyo et Samy Badibanga, c’est autour d’Evariste Boshab de hausser le ton. « Nul n’ignore que je suis un républicain et un ardent défenseur des institutions de la République. Que les initiateurs de ces rumeurs farfelues revoient leurs copies. Je ne participerai jamais à une quelconque cabale contre l’État », a-t-il tranché dans un post sur Twitter.

Via le même réseau social, Augustin Matata Ponyo, sans passer par le dos de la cuillère, a, lui aussi, balayé d’un revers de la main les rumeurs l’impliquant dans ce vrai-faux Coup d’Etat. « Je n’ai jamais participé à une réunion visant à déstabiliser les institutions. Que les sénateurs incapables de prouver leur efficacité dans la gestion du Sénat cessent d’utiliser le mensonge et la ruse pour justifier leur mauvaise gouvernance et dictature. Le peuple n’est pas dupe », a-t-il déclaré, quelques instants après que son successeur à la Primature, Samy Badibanga, ne fasse un cinglant recadrage.

« Aux organisateurs de distraction, je rappelle la liberté fondamentale de réunion en démocratie, et le devoir parlementaire de contrôle de la bonne gestion des institutions.

Personne ne se cachera derrière l’Union Sacrée.

Quant à ma loyauté, elle est indiscutable car inébranlable », a tonné Badibanga.

Depuis l’arrestation, samedi dernier, du désormais ex-Conseiller spécial du Chef de l’État en charge de sécurité François Beya, des informations ou rumeurs évoquent avec force une tentative de coup d’Etat manqué.

Les sources officielles, elles, n’ont formellement pas parlé de Coup d’Etat, évoquant simplement des indices sérieux susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat. Le porte-parole du Président de la République a rassuré que la situation est présentement sous contrôle.

Opinion-Info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici