Ecoutez cet article

L’affaire de 500 jeeps des députés, don du président de la République selon Christophe Mboso ne rassure toujours pas avec moultes réactions enregistrées ces derniers jours dans le pays.

Des propos différents. Pour le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, il s’agit d’un don du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, pour récompenser les dinosaures et gloutons politiques qui l’ont aidé à refonder l’action du gouvernement après deux ans de » blocage » de l’ancienne coalition au pouvoir FCC-CACH.

Eliezer Tambwe a une autre explication. Pour ce député pro Katumbi, il s’agit plutôt de prêt.

Face à ce pétrin profond, l’Assemblée nationale s’interroge : Qu’est-ce qui est illégal ? Qu’est-ce qui est immoral ? Qu’est-ce qui puisse être considéré comme manque de solidarité envers notre peuple ?

A la suite des informations distillées dans l’opinion au sujet de l’opération d’achat de 500 jeeps destinées aux Députés nationaux, le Bureau de l’Assemblée nationale a finalement confirmé qu’il avait passé commande de 500 jeeps de marque Hyundai, auprès d’une firme de la place dans le respect des normes.

À en croire cette institution, la commande de ces 500 jeeps est payée par une banque privée sur la base d’un accord entre celle-ci et l’Assemblée nationale.

L’Assemblée Nationale précise que ces jeeps commandées par son bureau seront accordées à crédit Députés nationaux.

Pendant ce temps, on observe un silence Radio à la Présidence de la République, pourtant, d’autre Mboso, ces jeeps sont de cadeaux de Félix Tshisekedi.

Sous pression de la population, Tshisekedi préfère faire un profil bas.

Le suspense est donc total dans le Chef des congolais. L’avenir nous en dira mot.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici