Ecoutez cet article

La République Démocratique du Congo a rendu hommage, vendredi 3 juin 2022, à ses soldats tombés sur le champ de bataille lors des violents affrontements avec les terroristes du M23, à Nyiragongo et Rutshuru, au cours d’une cérémonie présidée par le Chef d’Etat-major général, le Général d’armée Célestin Mbala Musense, au stade «Afya» de Goma.

A cette occasion, le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général Sylvain Ekenge Bomusa Efomi a reconnu la cause noble pour laquelle ces militaires sont tombés. Et pour honorer leur mémoire, l’armée a réitéré sa détermination de défendre l’intégrité du territoire national « jusqu’au sacrifice suprême ».

« Pour honorer la mémoire de tous ces vaillants défenseurs de la République tombés debout et arme à la main, tous plus que jamais et quoi qu’il en coûte, soudés, unis et forts pour la défense de l’intégrité de notre territoire », a déclaré le Général Sylvain Ekenge.

Ils sont comptés à 15 ces militaires tués lors de ces combats livrés à Nyiragongo et Rutshuru parmi lesquels trois officiers, une dizaine de sous-officiers et autres soldats de rang, a-t-il souligné.

Plusieurs autres officiers de l’armée, de la Police Nationale Congolaise et de la force de la MONUSCO ont également rehaussé présence cette cérémonie.

A Kinshasa, un parti politique a demandé au gouvernement par le truchement de son ministère de la Défense et Anciens Combattants d’organiser une cérémonie officielle d’hommage au stade des Martyrs afin de permettre à toute la population de témoigner sa reconnaissance aux FARDC tombés au front.

Pour cette formation politique, cette cérémonie sera aussi une preuve de soutien et d’encouragement pour ceux et celles qui sont encore en première ligne de front, preuve que la République est derrière eux.

Dominique Malala
Politico

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici