Ecoutez cet article

Il est secret de polichinelle, les relations entre Fridolin Ambongo et Félix Tshisekedi n’ont pas commencé sous les meilleurs auspices. Après la présidentielle de décembre 2018, dont l’Église a contesté les résultats, les deux hommes ont appris à vivre-ensemble, bon gré mal gré, après l’élévation de l’actuel du Prélat à la dignité cardinalice.

Aujourd’hui, tout a changé, depuis l’investiture de Denis Kadima à la CENI. Face au « forcing » exercé par l’Union sacrée dans la désignation des nouveaux animateurs de la centrale électorale, l’Eglise catholique a engagé, sur deux fronts, sa diplomatie secrète afin de faire plier Tshisekedi.

A l’Union européenne, Marcel Utembi, Président de la CENCO est en mission de « plaidoirie ». Dans la sous région, Fridolin Ambongo a abandonné sa soutane pour une costume de haute couture ce vendredi. L’archevêque a traversé le pool pour un tête-tête avec Sassou Nguesso. , affirme-t-il.

A une question de la presse sur le choix de Denis Kadima à la CENI, le Cardinal de Kinshasa qui n’a pas l’habitude de mâcher ses mots, s’est dit contre ce choix. D’où la sollicitation du Président Sassou pour faire entendre raison à son homologue.

Divorce consommé ?

Dans une interview cette semaine, parlant de ses relations avec l’actuel Président, Ambongo a fait savoir qu’elles sont « à comprendre dans un contexte socio-politique marqué par la crise et le renversement des valeurs ».

L’archevêque a notamment regretté que le président Tshisekedi n’ait « pas entendu » les inquiétudes formulées par la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et par l’Église du Christ au Congo (ECC), avait-il déclaré.

Et d’ajouter :  » nous n’avons pas mobilisé la rue pour les beaux yeux d’un parti : nous l’avons fait pour le bien de notre peuple, qui avait exprimé son ras-le-bol. Et si, aujourd’hui, le peuple se retrouve dans la même situation qu’autrefois, nous reprendrons le combat « , a-t-il prévenu.

24sur24.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici