Ecoutez cet article

Les réactions s’enchaînent après l’interpellation du Pasteur Ngoy Mulunda, ancien patron de la CENI. De son côté, l’ONG ACAJ s’inquiète de la violence exercée par les agents de l’ANR.

« ACAJ est vivement préoccupée par la violence ayant caractérisé l’interpellation, à Lubumbashi, le 18/01/2020, du Pasteur NGOY MULUNDA. Sans préjuger sur le fond de ce q lui serait reproché, l’ACAJ rappelle que toute personne est présumée innocente jusqu’à l’établsmnt de sa culpabilité », écrit Georges Kapiamba, président de l’ACAJ sur son compte twitter.

Pour rappel, l’ancien Chef de la centrale électorale et proche de l’ex Chef de l’Etat est reproché d’avoir tenu des propos incendiaires faisant l’apologie de la xénophobie. D’après certains sources le pasteur va être transféré d’ici peu à Kinshasa pour être jugé.

4pouvoir

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici