Jean-Marc Kabund a dénoncé ce mardi 19 mai, la procédure de notification de la pétition visant sa destitution au poste du Vice-président de l’Assemblée nationale. Il accuse Jeanine Mabunda, qui lui a transmis le document, de “soutenir” cette action initiée par le député Jean-Jacques Mamba.

Selonle cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le document contient des “incohérences” dans les dates et d’autres “irrégularités”.

” A la lecture de celle-ci, je relève quelques irrégularités au sujet des procédures en cours ainsi que des incohérences en rapport avec les dates. En effet, celle du dépôt indiquait le 12 mai 2020, tandis que la date de la rédaction affichait le 13 Mai 2020 (…). De ce fait, vous avez délibérément outrepassé la procédure qui impose, dans le délai, requis le respect d’un certain nombre des préalables, notamment en ce qui concerne la notification ainsi que la convocation du bureau et de la conférence des présidents, instance de concertation entre les différents responsables “, écrit Kabund.

Et d’ajouter : ” Conformément à l’article 31 alinéa 4, du règlement intérieur, il convient également de rappeler que, le cachet de votre secrétariat faisant foi, le délai de 72 heures y prescrit a déjà expiré depuis le vendredi 15 mai 2020, date à laquelle vous aviez, de façon aussi étrange que curieuse, inscrit cette question au point 4 d’un ordre du jour “.

Selon Jean Marc Kabund, le fait que Jeanine Mabunda l’empêche de participer à la réunion du bureau pour statuer sur cette question, démontre son ” soutien” à la pétition.

” Par ailleurs le fait d’avoir non seulement convoqué hors délai une réunion du bureau pour statuer sur cette question tout en empêchant, sans aucun fondement réglementaire , un membre du bureau que je suis d’y prendre part, constitue une grave violation des principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de notre institution. Par ailleurs, cette attitude de votre part, participe à la manifestation claire et nette de votre soutien à la dite pétition,vous derobant ainsi du principe d’unité et de solidarité qui guide notre bureau “, a renchéri Kabund.

Depuis quelques semaines, une pétition initiée par le député national Jean Jacques Mamba est signée déjà par quelques députés pour une destitution du premier vice président de l’assemblée nationale Jean Marc Kabund, et ladite lui a déjà été notifiée par la Présidente de l’Assemblée nationale.

Ivan Kasongo
Actualite.cd

2 COMMENTAIRES

  1. L’heure n’est plus aux règlements de compte fcc_udps.nous voulons voir l’Assemblée débattre les grandes questions du peuple, c’est vouloir retenir le train sur place.jamais vu le président de l’Assemblée interdire le premier vice président de participer à l’assemblée. Les deux chambres du parlement ,depuis leur élection traitent de la haine, une bassesse sans non. Leurs flèches sont tournées vers les soucieux du social du congolais. Hier, les deux voyoux président ont lance par deux fois une procédure de destitution du président Fatshi, garant suprême de la nation et de toutes les institutions du pays,après échec, ils s’enprennent a Kabund, premier vice président de l’assemblée et président ai du parti au pouvoir. Chers compatriotes, cela ne peut continuer, selon quel droit, Mabunda manque du respect a un père de famille, au président du parti au pouvoir qu’elle veut chiffonner. C’est une manière d’humilier le peuple et les autres parlementaires qui ont place Jmk .
    L’objet même de la pétition qui concerne la destitution de Fatshi en convoquant le congres afin de continuer à voler le congolais et appauvrir la Rdc, pourquoi n’est pas le mentionner d’ordre? Trop c’est trop! Arrêtez de trainer le train en plein démarrage.
    Pendant que vous vous permettez de vous s’enliser dans des complots, nous suggéroons au garant de la nation de dissoudre les deux chambres, car vous billez par l’incapacité de relever les défis de l’heure.. Il est temps de vous retrouver devant la barre pour rendre compte de votre megetion du pays pendant votre régné de feu_ de sang, de silence.

    • IL EST GRAND TEMPS QUE LES CONGOLAIS S’EN PRENNENT A L A KABILIE. LA DESTITUTION DE JEAN MARC KABUND EN EST UNE OCCASON.
      La grande question que je me suis toujours posee est celle de savoir s’i y a des universitaires en RDC. Voici ce qui se dit en droit, : C’est a la personne qui poursuit a qui incombe le lourd faredeau de la prevuve.” Jean Jacques Mamba devrait etablir un budget du soi-disant Congres et expliquer d’une manniere claire son objet et puis se plaindre au pres du Parlement en demandant a Kabund de justifie son opposition a son entreprise. Rien n’ a ete fait de la part du plaignat. Je me demande sur base de quelle logque le Parlement va statuer pour destituer Jean Marck Kandund.
      Voic l’esprit partisan qui ronge ce Parlement montee de toute peiece: Jeanine Mabunda et Alexis Thambwe ont une fois declaree que le chef de l ‘Etat avait d’une manniere illegale decretee un etat d’urgence saniatire. Les deux etaitent prets a convoquer une Congres pour revoquer celui-ci n’eut ete l’intervention de la Cour Constitutionnelle qui avait bel et bien confirme que l’annonce de l’etat d’urgence sanitaire par le chef de l’Etat s’inscrivait dans le cadre de la legislation Congolaise. Qui a puni Jeanine Mabunda et AlexisThambwe Mwamba pour avoir forumulee des dclarations vides de contenu, denuees de sens et deplacees?
      La destitution de Jean Marc-Kabund de ses focntions constituerait une occasion pour declencher un soulevement populaire afin de mettre fin a la presence de la Kabilie en RDC.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici