Ecoutez cet article

Initialement annoncée pour le vendredi 23 avril 2021, la plénière relative à l’audition du programme du gouvernement est renvoyée sine die. Le Premier ministre, Sama Lukonde et son équipe devront attendre encore avant d’entrer en fonction.

Les sources parlementaires indiquent que quelques préalables doivent être respectés avant d’inviter le gouvernement de l’Union sacrée de la nation à la Chambre basse du Parlement.

L’extrait du programme précise que pour la période 2021-2023, ledit programme repose sur le cadre budgétaire à moyen terme qui a accompagné la loi de finances 2021.

Les actions à mener, note le document, permettront d’atteindre les objectifs du développement de la nation résumés, notamment dans le plan national stratégique pour le développement (PNSD).

Le présent programme découle de la vision du président de la République, des consultations politiques qu’il a organisées en novembre 2020 et de la volonté du gouvernement de l’Union sacrée de traduire cette vision sous forme de politiques publiques, c’est-à-dire d’actions, de mesures et de stratégies concrètes destinées à atteindre les objectifs du développement de la nation résumés, notamment dans le plan national stratégique pour le développement (PNSD).

Pour la période 2021-2023 qui couvre l’action du gouvernement de l’Union sacrée de la nation, l’élaboration de ce programme repose sur le cadre budgétaire à moyen terme qui a accompagné la loi de finances 2021 , peut-on lire dans ce document.

Le gouvernement Lukonde rappelle que ce cadre budgétaire permet d’appréhender les grands agrégats macroéconomiques qui ont servi à la projection des grandes masses de recettes et de dépenses attendues ainsi qu’à leur déclinaison par secteurs d’activités.

Reagan Ndotaģ
Ouragan fm

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici