Ecoutez cet article

Dans son discours de clôture de la session extraordinaire, le nouveau Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso a indiqué que l’Union sacrée va marquer la rupture avec l’ancien système politique. Il a appelé les députés à œuvrer pour un changement.

« Je ne saurai terminer mon propos sans remercier chaleureusement notre population qui a, sans ambages, adhéré massivement à la nouvelle vision de l’Union sacrée de la nation. Il est donc de notre devoir, désormais, de ne pas la décevoir en agissant conséquemment pour qu’à travers notre action, nous puissions démontrer que l’Union sacrée de la nation est avant tout un projet de rupture qui impose à tous un changement. Dans cette perspective, je compte sur l’implication de chacun de vous dans un élan de concorde, de réconciliation et de dépassement pour que nous puissions répondre à notre devoir vis-à-vis de la nation », a-t-il interpellé.

Dans le même discours, M. Mboso a affirmé qu’avec le prochain gouvernement d’Union sacrée, l’Assemblée nationale entend amorcer les réformes essentielles notamment dans le secteur de justice et à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Clément Muamba
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici