Ecoutez cet article

Après avoir constaté la chute du bureau Mabunda à l’Assemblée Nationale, de Thambwe Mwamba au Sénat, le Front Commun pour le Congo (FCC), qui hier était à la majorité, aujourd’hui à l’opposition, se veut à nouveau organisé.

André-Alain Atundu, ancien porte-parole de l’ancienne majorité parlementaire sous Joseph Kabila, dit le constat sur la nouvelle donne politique en RDC avec l’Union Sacrée de la Nation. “L’Union sacrée constitue une majorité parlementaire fonctionnelle et il faut l’admettre comme telle. Lorsqu’on proclamait que nous avions la majorité parlementaire alors qu’il n’y avait aucune preuve, et que nous avions les assurances de la profession de foi de ceux qui ont traversé, il est claire qu’en ce temps-là la majorité était factice”, a-t-il déclaré ce mardi 23 mars 2021 devant la presse.

De la réorganisation de leur famille politique (FCC), André-Alain Atundu indique:
“Aujourd’hui les données au sein du parlement sont différentes. Celui qui dirige le Front Commun pour le Congo au quotidien, hier et aujourd’hui, c’est toujours Joseph Kabila, autorité morale, Néhémie Mwilanya à la coordination.”

Avec la création de l’Union Sacrée de la Nation en novembre dernier, plusieurs partis et regroupements politiques membres du FCC ont traversé pour adhérer à la nouvelle dynamique, et même une bonne partie des caciques du PPRD parti cher à Joseph Kabila, y ont laissé leurs plumes.

Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici