Ecoutez cet article

Le secrétaire général a.i Augustin Kabuya était ce soir devant les militants et partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) après son audition au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa Matete, ce mercredi 04 août 2021, à Kinshasa pour incitation illicite à la rébellion.

Le numéro 2 du parti présidentiel qualifie de vaste blague la plainte déposée contre lui et affirme devant ses partisans qu’il était libre et très à l’aise pour répondre à l’invitation. “Eux pensaient que j’allais avoir peur, non pour quel motif je devrais avoir peur ? J’étais parti là très à l’aise puisque je savais que je n’avais rien fait de grave”, s’est-il expliqué.

Dans la foulée, Augustin Kabuya a fait savoir aux militants de son parti qu’il ne restera jamais silencieux tant qu’on critique le chef de l’État ainsi que son parti.

Par ailleurs, Augustin Kabuya a démenti la rumeur, qui circule sur les réseaux sociaux, selon laquelle le chef de l’État, Félix Tshisekedi lui aurait passé un savon concernant son incongruité envers le cardinal Fridolin Ambongo, lors du meeting tenu au siège de son parti, dans la commune de Limete. “Le chef de l’État ne m’a jamais grondé comme ça se dit sur les réseaux sociaux……. j’étais parti le voir, puisqu’il m’avait appelé alors que nous étions au deuil de notre camarade, j’étais parti lui remettre les dons, qu’on lui avait fait quand j’étais parti à Bandundu”, a-t-il.

Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici