Ecoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Augustin Kabuya est sorti de son silence pour réagir par rapport à la position de Moïse Katumbi qui avait invité Félix Tshisekedi à ne pas nommer le nouveau bureau de la commission électorale Nationale Indépendante.

Pour le SG de l’UDPS, le président de l’Ensemble pour la République doit cesser avec le chantage, car le 3 septembre dernier une délégation a été dépêchée par l’unique fils de Kashobwe afin de négocier le poste de 1er vice-président de la centrale électorale.

« Moïse Katumbi avait dépêché à Kinshasa, le 03 septembre, Kamitatu et Salomon Kalonda pour négocier le poste de 1er vice-président de la CENI. Ils ont affirmé qu’il ne sont pas contre Kadima, mais à condition que ce poste leur revienne. Nous leur avons dit que vous n’avez que 70 députés, le FCC/ Union Sacrée a plus des députés que vous. Je prend en témoin le président de l’assemblée nationale et le professeur Mbata », a déclaré Augustin Kabuya.

Malgré la lettre adressée à Félix Tshisekedi par Moïse Katumbi, le fils d’Etienne Tshisekedi a approuvé la désignation de nouveaux membres du bureau de la CENI.

D’jessy M’boma B
L’interview

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici