Ecoutez cet article

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-À-Kabund, ne parvient pas à digérer la descente musclée de la Garde Républicaine (GR) – chargée de la sécurité du président de la République le mercredi 12 janvier 2021, à sa résidence privée, située à Kingabwa, un des quartiers de la commune de Kinshasa.

Le président ai de l’UDPS est arrivé aussitôt après l’incident , pour constater les faits. Larmes aux yeux, Kabund n’a pas pu comprendre cet acte qu’il qualifie de barbare.

Il a , sous coulisses avec ses proches et collaborateurs , annoncé un véritable front avec le commandant de cette unité militaire.

« Ce monsieur de la garde républicaine va partir bientôt. Il ne connait par la personne de Jean-Marc. La bataille est lancée » lâche un cadre du parti présidentiel qui accompagnait le SG ai de l’UDPS Augustin Kabuya pour un constat.

Selon les témoins, des éléments de la GR ont débarqué dans sa résidence et arrêté toute sa garde.

Les mêmes sources expliquent cela est consécutif à un incident survenu, mardi dernier, sur l’avenue Congo-Japon (Ex-Poids Lourds), toujours à Limete, où des agents de sécurité commis à la garde de Kabund-À-Kabund ont procédé à l’arrestation, après désarmement, d’un élément de la garde république chargé de la sécurité d’un parent du chef de l’Etat. Ce dernier roulerait en sens contraire. Et aurait croisé le cortège de Kabund. S’en est suivi une altercation.

Cet événement a été filmé et partagé largement sur les réseaux sociaux depuis hier. Dans les images, l’on peut apercevoir des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) considérés comme la garde du numéro un du parti présidentiel, brutaliser un élément de la GR jusqu’à lui ravir son arme. Ces images ont suscité de l’indignation sur les réseaux sociaux.

Le domicile de Kabund est sens dessus dessous après la descente des Mura (GR). Mobilier cassé, vitre cassé, portes défoncées, etc. Elle ressemble à champs des ruines.

Plusieurs sources précisent que les inspecteurs de la police sont arrivés tard dans la nuit pour un constat.

Africa 24 sur 24

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici