Ecoutez cet article

“Nous allons présenter notre canevas à la presse (ce mardi) pour que dans une semaine nous ayons terminé toutes les audiences”, annonce l’informateur désigné par le président de la République afin d’identifier une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale dans le but de former un gouvernement de l’Union sacrée.

Modeste Bahati Lukwebo reste convaincu que “dans les deux semaines, nous aurons un résultat qui nous permettra de décoller définitivement et de quitter les sentiers battus”.

Pour y arriver et sachant que “le délai (qui lui est) imparti est de 30 jours, j’ai préféré la méthode discrète, celle de prendre contact avec les différents députés ainsi que les chefs de partis et regroupements politiques”.

Optimisme au rendez-vous

“Il faut toujours avoir l’espoir. Il n’y a personne qui soit insensible à la situation du pays. Je crois que j’ai affaire à des hommes et des femmes responsables qui savent que la situation doit changer dans notre pays”, affirme-t-il.

Non sans reconnaître que “les difficultés sont énormes. Ce n’est pas une tâche facile”, parce que “nous sommes en pleine révolution démocratique. Quand on parle de changement, il y a toujours de la résistance. Les difficultés sont là, mais nous allons les surmonter”.

Lundi 18 janvier 2021, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo a rendu compte au Chef de l’Etat de ses contacts préliminaires avant d’entamer, ce mardi, officiellement sa mission d’information devant aboutir à l’identification d’une nouvelle majorité parlementaire.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici