Ecoutez cet article

Récemment rétabli après une mise en quarantaine en Chine, Cédric Bakambu a accordé une interview à SoFoot où il revient sur son implication dans l’éducation sportif des jeunes. Natif de Vitry-Sur-Seine (France, 94 059 habitants), l’attaquant Congolais voudrait offrir une visibilité à sa ville natale en investissant dans le sport. Depuis deux ans, Bakambu assiste aux réunions de conseil du club CA Vitry. Une étape pour rendre à ses origines ce qu’il leur doit.

« Aujourd’hui, sans la ville de Vitry-sur-Seine, je ne serais pas Cédric Bakambu. La vie, c’est un cercle. C’est grâce à ces personnes que j’ai pu devenir qui je suis, dans la mesure du possible. Le sport m’a donné la possibilité de sortir de la rue« , a déclaré Bakambu.

« Je n’ai dis pas que j’étais condamné à un avenir de délinquant, mais le football m’a ouvert pas mal de portes, il m’a fait voyager. On se doit d’éduquer notre jeunesse à travers le sport. L’enfant va à l’entraînement, l’enfant va aux matchs, l’enfant voyage. Et tout ça, c’est autant de temps en moins passé dans la rue. C’est comme ça que je le vois. »

Et pour son avenir, s’il ne se voit pas diriger le club amateur tout de suite, Bakagola n’exclut pas la possibilité de le faire après sa carrière. « Aujourd’hui, le CA Vitry est bien structuré, le président Jean-Jacques Foppiani est une personne intègre, donc j’ai confiance en cette direction. Mais on verra ça après ma carrière ! »

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici