Ecoutez cet article

Martin Fayulu s’est adressé tard dans la soirée (19h00′ locales) à la population de Beni, réunie en plusieurs milliers d’hommes au rond-point du 30 Juin, sur le boulevard Nyamwisi.

Le candidat de la coalition Lamuka a réaffirmé son projet de déplacer la base militaire du camp Kokolo, de Kinshasa à Beni, une fois élu.

“Je suis content d’être arrivé ici à Beni, au Nord-Kivu. Je commence ma campagne aujourd’hui. C’est le signe pour montrer à la population de Beni et du Nord-Kivu la souffrance qu’elle traverse. On vous a soumis à l’esclavage, à l’insécurité, vous n’avez pas à manger, ça doit changer. Si vous m’élisez président, la première chose à faire, je déplacerai le camp Kokolo, de Kinshasa à Beni. C’est la plus grande base de l’armée qui sera ici pour sécuriser Beni et toute la province du Nord-Kivu”, a-t-il dit en lingala devant une foule immense.

Il a également promis de s’impliquer dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola qui a déjà fait plus de 200 morts, depuis août dernier.

“Nous allons chasser Ebola. Avec l’argent de l’Etat, nous allons faire appel aux médecins internationaux pour éradiquer cette maladie”, a-t-il ajouté.

Fayulu est arrivé à Beni après une escale à Goma. Son meeting dans cette ville marque le début de sa campagne électorale.

Yassin Kombi, depuis Beni

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici