Ecoutez cet article

Un bouclage a été organisé ce dimanche au Camp Lieutenant-colonel Kokolo , à Kinshasa. L’Armée n’a pas communiqué, mais selon les informations de ACTUALITE.CD, plus de 100 personnes ont été arrêtées pendant l’opération. Une dizaine d’armes ont été saisies. Plusieurs dizaines de familles irrégulièrement installées ont été également déguerpies.

La gestion de ce camp est délicat. Ce site est habité aussi par des militaires et même des policiers. On y trouve aussi des civils dont le nombre est difficilement vérifiable.

« Ces civils bénéficient de la complicité de certains militaires. Et le nombre de civils ne fait que s’accroitre », explique une source militaire.

Ces civils se sont installés depuis plusieurs années et payent un loyer bénéficiant aussi de certains avantages: la gratuité de l’eau et de l’électricité par exemple.

« Il y a un désordre qui a élu domicile ici. Il faut tout contrôler surtout que l’état major général de l’armée y est désormais implanté », a dit à ACTUALITE.CD une autre source militaire.

Les services de communication de l’Armée n’ont pas souhaité commenté cet évènement: « il s’agit d’une opération de routine. Et dans toutes les armées du monde, on ne commente tout », confie t-on.

Actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici