Ecoutez cet article

Le milieu offensif congolais Gaël Kakuta a été élu Meilleur joueur africain évoluant en Ligue 1 française. Premier jouer du RC Lens a recevoir cette récompense et premier Léopard à la gagner également, l’homme de 29 ans s’est montré comblé à l’heure de parler de ce sacre. Auteur de 11 buts et 5 passes décisives en 34 matchs, il a permis à son club de réaliser une belle saison qui pourrait se clôturer par une qualification européenne la saison prochaine.

Gaël Kakuta, que représente pour vous ce trophée de meilleur joueur africain du Championnat de France de football (Ligue 1) ?

Gaël Kakuta : C’est une fierté parce c’est mon premier trophée individuel. Je le prends avec beaucoup de satisfaction. C’est une bonne saison pour nous tous et j’en suis récompensé.

Vous êtes le premier Lensois et le premier Congolais à remporter le Prix Marc-Vivien Foé. Est-ce une fierté supplémentaire ?

Exactement ! Surtout que c’est à Lens, là où j’ai gagné mes premiers trophées, lorsque j’étais jeune. Si je suis récompensé aujourd’hui, je tiens à en remercier ceux qui ont voté pour moi. […] C’est une fierté d’avoir le Prix Marc-Vivien Foé en portant le maillot du RC Lens et de représenter également mon pays.

Vous finissez devant l’Algérien Andy Delort (Montpellier) et le Zimbabwéen Tino Kadewere (Olympique lyonnais). Est-ce que la belle saison du RC Lens a beaucoup pesé dans le vote, selon vous ?

Oui, car on a montré de très bonnes choses, collectivement et individuellement. Être élu devant ces joueurs – deux joueurs que j’aime beaucoup d’ailleurs – c’est une fierté.

Votre coéquipier à Lens, le milieu de terrain ivoirien Seko Fofana, faisait partie des onze finalistes de ce Prix Marc-Vivien Foé 2021. Aurait-il mérité d’être sur le podium ?

Seko, c’est un monstre ! Malheureusement, il n’a pas pu faire le début de saison. Je pense que ça a dû jouer un petit peu. Mais, pour moi, il faisait partie des favoris et il aurait eu facilement sa place dans les trois premiers.

Ce trophée porte le nom de Marc-Vivien Foé, un ancien joueur du RC Lens. Que représente pour vous cet ex-milieu de terrain camerounais ?

Pour être honnête, j’étais jeune lorsqu’il évoluait au RC Lens. Je l’ai surtout connu à travers les jeux vidéo et l’équipe du Cameroun. Mais c’était un Lensois et un grand joueur africain. C’est forcément une fierté supplémentaire de recevoir ce titre.

On se souvient de Marc-Vivien Foé comme d’un joueur modèle, toujours plein de courage. Quelle trace espérez-vous laisser dans le monde du football ?

(Il réfléchit) J’ai eu une sacrée expérience, on va dire. J’ai fait plus ou moins le tour du monde (il rit). Je veux qu’on se souvienne d’un joueur déterminé et courageux.

Propos recueillis par le service de communication du RC Lens.

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici