Ecoutez cet article

Le Président National du Mouvement pour la Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba sort de son silence après la controversée investiture des membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 29 octobre, l’allié de Tshisekedi reconnaît que le manque de consensus dans la désignation de Denis Kadima a mis en doute la population face au processus électoral.

« Le manque de consensus dans le choix du Président de la CENI par les confessions religieuses, a découragé une grande frange de la population, et la déception de celle-ci est perceptible, et ce malgré notre appel du 4 octobre du mois courant. », s’inquiète-t-il.

Toutefois, cet ancien chef de guère appelle toutes les parties prenantes à oeuvrer pour la tenue des élections crédibles, transparentes et apaisées.

« En dépit de ce manque de consensus et de multiples difficultés que traverse notre pays, au nom de la cause nationale, j’exhorte les uns et les autres de privilégier l’intérêt national en œuvrant ensemble pour les élections libres, crédibles. », a t-il recommandé.

Il faut rappeler que le nouveau président de la Ceni a pris officiellement les commandes de cette institution ce vendredi au terme d’une cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Corneille Nangaa.

Le très contesté Dénis Kadima a dans son petit mot, promis d’organiser les élections dans les délais constitutionnels.

Ivan Honoré
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici