Ecoutez cet article

Pour le président des églises de réveil(ERC) l’évêque général Dodo Kamba, les six confessions religieuses n’ont énervé aucune disposition de leur charte comme le fait croire certains de leurs pairs à l’opinion publique. D’autant plus qu’elles ont été ouvertes à des discussions, question de pouvoir aboutir à la désignation du nouveau président de la Ceni.

Selon Dodo Kamba, la Cenco et l’Ecc se sont constituées en blocage pour ne pas faire activer l’article 17 de leur charte.

A en croire l’évêque général Dodo Kamba, la Cenco et l’Ecc ont présenté autre aspect qui ne le relève guère de ce que prescrit la charte. Par exemple, lorsque le président de la plateforme des confessions religieuses Marcelin Utembi exige à d’autres confessions membres de la plateforme de retirer leurs candidats parce que reproché d’avoir des dépendances avec le pouvoir en place.

À la question des PV déposés à l’assemblée nationale, Dodo Kamba précise qu’il n’a pas été question des deux PV comme l’estime l’église catholique, sinon ils ont déposé le PV et le rapport de la réunion du 30 juillet. Quant au PV déposé, Dodo Kamba précise qu’ils ont signifié tout ce qui est à la base du non consensus de la part des membres de la plateforme.

Le président des églises de réveil(ERC) estime qu’à leurs qualités des chefs religieux, il n’y a aucune tension.

« Le peuple congolais a droit à la vérité et non aux déclarations qui ont tendances à accuser les autres en mal sans pour autant présenter les modalités du déroulement de ce processus » conclut Dodo KAMBA.

Néanmoins, le président des églises de réveil pense qu’ils ont fait leur part au-delà toutes les manœuvres.

Guy Yuma
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici