Ecoutez cet article

La plateforme de l’opposition « LAMUKA » a annoncé pour bientôt l’organisation d’une marche sur toute l’étendue du pays afin d’exiger un consensus autour des réformes électorales en prélude des scrutins de 2023.

Dans un communiqué de presse rendu public ce lundi 16 août 2021, la date de cette manifestation n’a pas été avancée par Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

La plateforme dénonce également la « détermination morbide » du président Félix Tshisekedi de totalement politiser la CENI avec l’intention de le contrôler. Lamuka accuse également le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, d’être « manifestement instrumentalisé pour préparer le glissement et la fraude électorale ».

« Le peuple congolais attend impatiemment les élections transparentes et apaisées en 2023. Aucune fraude et aucun glissement ne seront tolérés. Une marche nationale sera organisée dans les jours à venir sur toute l’étendue du pays pour exiger des réformes institutionnelles consensuelles sur l’ensemble des questions électorales », rapporte ce communiqué.

Et de poursuivre :

« Le Présidium de Lamuka invite ainsi toutes les forces du changement démocratique ainsi que l’élite congolaise à se joindre à lui dans le cadre d’une mobilisation tous azimuts pour faire échec à une dictature naissante, destructrice du pacte républicain de Sun-City, conformément à l’article 64 de notre Constitution ».

Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici