Ecoutez cet article

“Nous ne pouvons pas aller aux élections avec des lois iniques et des personnes qui vont favoriser un camp”, a affirmé le président du Parti politique “Engagement citoyen pour le Développement” (ECIDE) et membre du présidium de la plateforme LAMUKA, Martin Fauyulu Madidi, au cours d’une conférence de presse tenue vendredi 4 juin à Kinshasa.

Martin Fayulu demande au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia Pwanga, d’arrêter l’examen de cette loi portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la réforme du système électoral en RDC.

Déposée depuis le 8 août 2019, la loi “Lutundula” propose des réformes profondes tant sur le mode de désignation des membres du bureau de la CENI que sur le fonctionnement et la responsabilité de cette institution devant la loi.

Le député Christophe Lutundula, aujourd’hui ministre des Affaires étrangères, a motivé sa démarche par le fait que les trois cycles électoraux précédents (2005, 2011, 2018) ont connu des violences avec mort d’hommes ainsi que d’innombrables contentieux devant les tribunaux.

Radio Okapi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici