Ecoutez cet article

«Collégialité, proximité et transparence ». Telle est la devise de son mandat à la tête de l’Assemblée Nationale. Il s’engage ainsi à garantir l’égalité de tous dans l’exercice de leurs droits, à maintenir et consolider la proximité avec les citoyens congolais, nos électeurs, souverains primaires, les acteurs politiques ainsi que les institutions nationales et provinciales et, enfin, à garantir la transparence dans la gestion des ressources de notre Chambre, et de tout le pays en général, concernant, la garantie de l’égalité de tous les élus dans l’exercice de leur mission. Ainsi, tous les membres de son Bureau, avec Jean-Marc Kabund aux fonctions de Premier Vice-Président, seront-ils tenus de lui prêter main forte pour la réussite de ce pari.

Hier, en effet, lors de la présentation de son discours-programme aux Députés, au Palais du Peuple, il a d’abord salué le courage et la ferme détermination de Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat qui, au risque de sa vie et de ses fonctions, a décidé d’engager la République Démocratique du Congo sur la voie du changement vers une nouvelle gouvernance politique dans notre pays.

D’ailleurs, c’est en réponse à son appel que les ‘’Députés aviez pris l’option, depuis décembre dernier, de rompre avec les antivaleurs pour vous engager sur cette nouvelle voie. Cette ferme volonté a conduit à l’éviction du Bureau qui, autrefois, avait la gestion de cette chambre. C’est cette situation qui nous conduit aujourd’hui à soumettre devant vous notre candidature’’, rappelle-t-il.

Bien plus, ‘’après le discours du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO sur la rupture de la Coalition FCC-CACH et de son engagement résolu à servir réellement l’intérêt du peuple congolais, ce dernier attend de nous, conformément à notre mission qui nous est reconnue par la Constitution à son article 100, un travail de qualité, de hauteur et une prise de responsabilité de notre chambre pour la concrétisation d’un Etat de droit, garant des droits et libertés ainsi que du bien-être de tous et où tout le monde est soumis à la loi. Cela implique un choix consciencieux sur notamment la qualité de ceux qui doivent avoir la direction de notre prestigieuse chambre’’, insiste-t-il.

Paraphrasant Cicéron, il s’est permis de dire qu’il est difficile de parler de soi même au risque soit d’en dire moins parce que l’on veut être humble ou d’en exagérer parce que l’on veut tout dire.

‘’Mais, humblement, j’estime que notre modeste expérience, résultant de la confiance qui nous a été très souvent faite dans la gestion de la Res publica, la connaissance des hommes et du pays, le respect et la primauté de l’intérêt général, notre esprit de serviabilité, d’ouverture à tous sans discrimination aucune, notre sens d’écoute et de disponibilité, notre amour du prochain ainsi que la reconnaissance de la sagesse dont vous me témoigner, devraient être, à tous les moins, un acquis important pour la gestion de cette Institution’’, rassure Christophe Mboso N’Kodia Pwanga qui, désormais, se présente comme le candidat proche de la population, proche des élus, proche des assistants parlementaires et des administratifs.

La prospérité

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici