Dans un communiqué daté du 27 juillet 2018, et parvenu à la rédaction de 7SUR7.CD, le Comité Laïc de Coordination « CLC », informe l’opinion tant nationale qu’internationnale, que le Cardinal Mosengwo n’est pas candidat à un quelconque poste politique.

« Son Eminence le Cardinal Laurent Mosengwo n’est pas candidat ni à la présidence de la République, ni au poste d’administrateur d’une éventuelle transition », a indiqué le CLC.

Le Comité Laïc de Coordination évoque deux raisons principales quand à ce :

1. Le peuple ne peut pas être invité à soutenir une candidature qui n’existe pas, qui a été réfutée à plusieurs reprises par le Cardinal lui-même, qui est inconnue de la CENCO, mais qui n’est véhiculée exclusivement que par la rumeur et par des personnes qui n’en ont pas reçu mandat ;

2. Le Cardinal tout en remerciant la population congolaise par cette grande marque de confiance, ne peut, en tant que pasteur, accepter une telle charge qui revient pleinement aux laïcs.

Le CLC rassure par ailleurs que le Cardinal Mosengwo et l’ensemble des archevêques et évêques membres de la CENCO, continueront à oeuvrer pour l’avènement d’un état de droit en RDC par le respect de la Constitution et de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Le Comité Laïc de Coordination invite par ailleurs les chrétiens et hommes de bonne volonté, à ne pas se laisser distraire et à demeurer mobilisés, durant cette période cruciale pour la RDC.

Cette mise au point du CLC fait suite à la pétition initiée depuis quelques jours par la Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement « DCUD », dans l’optique d’amener le Cardinal Mosengwo à postuler à la prochaine présidentielle.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici