Ecoutez cet article

Roger Lumbala, président du RCD-N et l’un des cadres qui ont soutenu la dissidence du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a fait ce mardi 3 mars 2018 une sortie médiatique disqualifiant Joseph Olenghankoy au poste de la président du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre 2016 (CNSA).

Roger Lumbala s’est ravisé et a appelé Olenghankoy à démissionner de son poste du président du CNSA.Il l’accuse de vouloir déstabiliser la classe politique à travers ses décisions sur les cas des partis politiques dédoublés.Olenghankoy

“Nous avons commis une erreur hier et nous ne pouvons plus la commettre demain. Il a fait lire la déclaration à la base du Rassemblement qu’il dirige pour exiger la démission de Bruno Tshibala. Le CNSA ne peut se substituer au ministère de l’intérieur. Avec Regret nous constatons que Joseph Olenghankoy veut déstabiliser le gouvernement en prenant partie pour l’aile UDPS dirigée par Jean Marc Kabund. Aujourd’hui il jette le doute dans l’esprit collectif. C’est pourquoi Olenghankoy ne mérite pas d’être président du Rassemblement et de surcroît président du CNSA, nous exigeons sa démission. Il fait le contraire de ce qui est dit dans l’accord . Nous demandons pardon aux congolais pour avoir fait confiance à Joseph Olenghankoy”, a déclaré Roger Lumbala.

Le CNSA a récemment tranché en faveur de l’UDPS dirigée par Félix Tshisekedi et demandé à Bruno Tshibala de créer un autre parti politique.

Le président national du RCD-N appelle tous ceux qui se réclament du courant Tshisekediste au dialogue. “Nous encourageons le dialogue entre les courants Tshisekedistes. Mais sachez que toutes les tendances de l’UDPS sont retenues sur la liste des partis politiques (Ndlr: liste déposée à la CENI)”, a-t-il ajouté.

Rachel Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici