Après plusieurs semaines des tensions et escalades verbales entre CACH et FCC, les membres de cette coalition ont officiellement repris les pourparlers afin de trouver des solutions aux problèmes qui divisent.

L’annonce a été faite par Peter Kazadi , cadre de l’Udps qui rassure que ces travaux politiques aideront la coalition à apaiser la tension récemment observée.

« Il y a des rencontres entre les deux équipes, mais il faut savoir que ce sont des travaux à caractère politique qui ne se feront pas de manière affilée », a déclaré Peter Kazadi à la radio Top Congo .

Selon ce cadre du parti présidentiel, aucun sujet ne restera sans solution.
« Nous sommes en coalition, il y aura toujours des problèmes et l’essentiel c’est d’aller vers la solution et ici je peux vous dire qu’il n’y aura pas des questions sans solutions » a-t-il ajouté avant de faire savoir qu’il n y a pas de tension entre les autorités morales de leurs plateformes car ils ne sont pas au front.

« Le niveau qu’occupe le président de la République n’est pas celui de se soumettre à la pression populaire et agir à tout ce qui bouge. Lors de sa visite à Brazzaville, le président avait dit que les deux camps allaient se rencontrer pour se parler. Moi je demeure convaincu qu’une solution qui va satisfaire tout le monde sera trouvée » a-t-il conclu.

De son côté, le FCC estime que la crise qu’a traversé la coalition a trouvé une issue et les congolais regardent déjà la direction de l’unité.

« Après toutes les manifestations nous considérons tous ceci comme le passé et nous devons tous regardé la bonne direction pour faire en sorte que la paix règne dans le pays et qu’on vive le développement », a déclaré François Rubota, cadre du front commun pour le Congo, qui a appelé l’Udps à ne pas se mêler dans l’affaire de Ronsard Malonda car n’étant pas membre de la société civile.

Siméon Isako
Cas-info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici