Des échauffourées entre partisans de Kamerhe et les éléments de la police sont signalées dans plusieurs coins de la ville de Bukavu au Sud-Kivu juste après la condamnation de Vital Kamerhe par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

À la place Mulamba par exemple où certains militants tentaient de se réunir, la police est intervenue en tirant des “balles réelles” et gaz lacrymogènes pour les disperser.

“Nous fustigeons la condamnation de notre leader, ce procès est purement politique, nous allons manifester jusqu’à la libération de Vital Kamerhe”, a déclaré à 7SUR7.CD, Honoré Mugisho, militant de l’Union pour la Nation Congolaise.

A la place dite pas à pas, des partisans de Kamerhe ont barricadé la route carrefour-ONL en brûlant des pneus avant d’être dispersés par les éléments de l’ordre à coup de gaz lacrymogène.

La même situation s’observe à l’essence, à Cimpunda et à Ciriri.

Ces manifestations de colère créent une panique dans le grand marché de Kadutu où certains vendeurs ont fermé leurs boutiques et arrêtés leurs activités.

Un dispositif policier est observé à l’instant sur plusieurs ronds points de la ville de Bukavu.

Déogratias Cubaka, à Bukavu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici