La délégation inter-institutionnelle d’experts dépêchée suite à l’occupation du territoire congolais par l’armée Zambienne, a annoncé le début des travaux de délimitation des frontières entre les deux pays, sous la médiation de la SADC (Communauté de développement des pays de l’Afrique australe).

La délégation qui a regagné Kinshasa vendredi 31 juillet 2020, a fait savoir que l’armée Zambienne a déjà amorcé le processus de retrait de localités de Kibanga et de Kalubamba,situées à la frontière entre la RDC et la Zambie dans les territoires de Moba et de Pweto dans la province du Tanganyika.

Gérard Mbala, directeur chef de service chargé de l’Afrique et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères et chef de la délégation, a indiqué que des dispositions ont été prises pour que les services de défense et de sécurité puissent vérifier sur le terrain l’effectivité de ce retrait, au terme de la mission d’experts
interministériels.

“Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi pouvait choisir l’option militaire mais il a privilégié les voies pacifique et diplomatique, alors que l’armée zambienne avait occupé ce territoire de 3000 habitants pendant 4 mois, faisant fuir la population”, a-t-il déclaré à la presse à sa descente d’avion à l’aéroport de N’djili, en provenance de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.

La RDC avait sollicité la médiation de la SADC dans ce conflit frontalier qui l’opposait à la Zambie.

Après un premier délai de 7 jours, la Zambie a sollicité à nouveau une rallonge de 7 jours pour évacuer ses militaires qui se trouvent sur le sol congolais.

L’équipe d’experts partie de Kinshasa, était composée des experts des ministères des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Intérieur, de la commission permanente des frontières ainsi que du Mécanisme de
suivi.

Ange Makadi Ngoy
7sur7

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici