Ecoutez cet article

Dans une déclaration écrite du député National Claudel André Lubaya, cet élu s’indigne de l’ampleur que la congolité a pris dans les réseaux sociaux et les médias audiovisuels.

Selon l’élu de Kananga au Kasaï central, l’initiative de Noël TSHIANI risque de franchir la ligne rouge.

“C’est désormais un combat d’arrière garde au populisme suranné, sur fond de xénophobie assumée, par des personnes mieux identifiées. C’est la ligne rouge de notre vitre ensemble qui est franchie. C’est la République qui est touchée dans ses fondements, c’est la nation qui est affectée dans sa composition. Bref, c’est une sorte de violence d’autant plus insupportable qu’elle vise à diviser” c’est en ces phrases que cet élu du peuple exprime sa mélancolie face à la congolité voulue par Noël TSHIANI Mwadimvita.

_et d’ajouter : “le retour d’expérience et les annales de l’histoire renseignent combien cette idéologie de sang pur ou de supposé race a fait des dégâts dans l’histoire de l’humanité. Ses tares sévissent encore dans l’inconscient collectif dans certaines contrées. Elle est porteuse d’une énorme charge de violences qui infecte le vivre ensemble partout où elle est tolérée. L’esclavagisme, la colonisation, l’apartheid, le nazisme et la shoah, l’ivoirité , le génocide Tutsis, l’idée de la congolité et ses stigmatisations : sont là comme preuve d’une reproduction mimétique de cette idéologie ravageuse.”

Claudel André Lubaya condamne cette théorie de la congolité et en appelle au bon sens et à la responsabilité des pouvoirs publics pour mettre fin à cette spirale haineuse, toxique, populiste et démagogique qui est fait par des politiques en mal de positionnement pour s’effrayer un chemin au pouvoir.

Jean désiré Mukanz
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici