Ecoutez cet article

Félix Tshisekedi a fait une intrusion intelligente et très subtile dans le débat Tshiani en le détournant des personnes visées et très citées pour l’orienter sur sa succession féminine.

Il est même prêt à s’investir pour sa dauphine.

Pourquoi ne pas s’y engouffrer et en faire un débat national, afin de nous assurer une direction féminine du pays, qui soit différente de celle des hommes révélée défaillante en RDC?!

La seule femme candidate des élections de 2018, la grande dame Marie-Josée IFOKU est remise en scelle par le président de la République.

Elle le mérite et elle est capable d’être notre président de la République après Fatshi. Son atout majeur est dans la force de l’originalité de sa pensée et la pertinence de ses propositions.

Critiquer et proposer sont les verbes que Madame Marie- Josée Mj Ifoku sait si bien conjuguer qu’elle a su relever la qualité du débat politique congolais, généralement focalisé sur les individus et les soubresauts politiques des chercheurs du pouvoir pour le pouvoir.

Les références pour nous en convaincre sont des idées et réactions novatrices qui lui collent, face aux problèmes congolais de société:
KOMBOLISATION, RENAISSANCE DE LA RÉPUBLIQUE, EKOKI – INATOSHA FACE AUX ATROCITÉS SUBIES PAR LA FEMME, BALAYAGE DES INSTITUTIONS INUTILES ET DES ANTIVALEURS, ETRE GOUVERNANT ET TOTALE ET VRAIE CHRETIEN, EXAMEN PERSONNEL DE SOI AVANT DE POINTER L’AUTRE DU DOIGT, ZONES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES POUR L’EST DE LA RDC.

Ce sont les idées de fond que MJI proposent pour nous en sortir. Juste notre courage de faire autrement les choses et d’essayer avec la femme.

Tribune de Me Ghislain Bamuangayi
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici