Ecoutez cet article

Le Président de la République a été ce mardi 27 avril 2021 l’hôte à déjeuner de son homologue français Emmanuel Macron.

Après son mot de bienvenue, le Président Emmanuel Macron a félicité le président Tshisekedi pour « les échéances de politique intérieure franchies avec succès. (…) une étape importante, selon lui, de la modernisation de la vie démocratique et politique en RDC ».

En marge des sujets prévus lors de leurs échanges, ils ont abordé le problème des incidents intervenus ce jour au Tchad. D’emblée, les deux personnalités ont condamné, devant les médias, les violences survenus dans ce pays. Ils ont appelé en commun au retour de l’ordre constitutionnel et au respect des libertés publiques.

Sans atermoiement, le Président Macron a déclaré que son pays soutient la transition et la stabilité du Tchad mais pas une démarche de succession. Par ailleurs, les discussions entre les deux Chefs d’Etats ont gravité essentiellement autour des préparatifs du sommet attendu en France le 18 mai prochain sur le financement des économies africaines mises à mal par la crise de la Covid-19.

Concertation de haut niveau en vue avec ses pairs africains. Il en découle qu’avant le rendez-vous du 18 mai à Paris, une concertation panafricaine de haut niveau sur ce dossier est prévu aux fins d’accommodements que requiert l’organisation de ces importantes assises. Saisissant l’opportunité de cette séance de travail, les deux Chefs d’Etats ont, par ailleurs, abordé des sujets de coopération bilatérale entre leurs deux pays. Ils ont clairement affiché leur ferme volonté « de renforcer la coopération bilatérale et de collaborer sur une série de sujets d’intérêt commun aux niveaux continental et international ».

Pour le renforcement de capacités des FARDC

Au plan sécuritaire, l’option a été levée pour l’approfondissement de la coopération dans ce secteur avec, à la clé, le renforcement des capacités opérationnelles des FARDC qui combattent les terroristes à l’Est du pays, l’objectif étant de pacifier définitivement l’ensemble du territoire national congolais.

Outre cela, les deux Chefs d’Etats se sont mis d’accord pour développer leur coopération économique. Rappelons que lors du passage du Président Félix Tshisekedi à Paris en novembre 2019, la France s’était engagée à échanger des renseignements et de s’investir dans la coopération militaire pour éradiquer les groupes armés qui écument l’Est de la République Démocratique du Congo.

Par la cellule de Communication de la Présidence
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici