“Nous avons de moins en moins de décès. Et nous avons de moins en moins de cas. C’est un bon travail que nous avons fait à Kinshasa”, se félicite le ministre national de la Santé publique.

À l’issue de son audition à la Commission socio-culturelle du Sénat où il a été invité “pour parler de la gestion du Coronavirus en RDC”, Docteur Eteni Longondo estime que “si on est arrivé à maîtriser la maladie à Kinshasa, il faut aussi voir à l’intérieur du pays où le nombre de cas augmentent. Il faut aider les provinces pour qu’elles arrivent à maîtriser le Coronavirus comme à Kinshasa où nous assistons à la baisse de la courbe de la contamination”.

Le ministre pense principalement “au Kongo Central où nous avons beaucoup de cas”, 359 au total.

Raison pour laquelle “nous allons pour le moment encourager la fin de l’état d’urgence. Avec toutes les pressions que nous avons : économique et social”.

Il reste convaincu “qu’on peut lâcher un peu tout en observant de près la courbe de contamination afin de savoir si nous allons vers le bon. Si nous allons vers le mal, on reviendra vers le Chef de l’Etat pour réconfiner”.

C’est dans ce contexte qu’une adresse du Chef de l’Etat est attendue ce mardi 21 juillet 2020 pour annoncer de grandes dispositions à prendre après la levée de l’état d’urgence sanitaire décrété le 24 mars 2020 et successivement prorogé jusqu’à ces jours.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 8.534 dont 196 décès et 4.528 personnes guéries, relève le bulletin quotidien du Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du Coronavirus.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici