Ecoutez cet article

Alors que les débris de l’avion militaire qui assurait la logistique de la présidence ont été localisés près de Punia, dans le Maniema, une cellule de crise a été constituée pour faire la lumière sur les circonstances de cet accident tragique.

Les recherches débutées hier vendredi se sont heurtées aux mauvaises conditions météorologiques. Les enquêteurs devront reprendre leur mission ce samedi avec l’appui logistique de la Monusco pour permettre à l’armée de déployer ses équipements de télédétection dans la zone où le signal de l’avion a été perdu.

Mais d’après un rapport préliminaire, « tout porte à croire, aux premières analyses des spécialistes du domaine aéronautique, que les mauvaises conditions météorologiques seraient à l’origine de cet incident dramatique survenu », indique la cellule de crise dans un communiqué.

L’antonov 72 qui s’est écrasé jeudi, moins d’une heure après son décollage à Goma, devrait se rendre à Kinshasa. L’appareil transportait notamment la jeep blindée officielle de Félix Tshisekedi. Qautre membres de l’équipage, trois des gardes du président congolais et son chauffeur principal ont péri dans ce crash. Le drame a suscité émotion et consternation dans l’opinion.

Siméon et Amiral

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici