Ecoutez cet article

Le président ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund-A-Kabund a dans une vidéo diffusée en direct sur sa page Facebook ce mardi 17 mars 2020, prouvé ses regrets suite aux actes de violence entre les militants du parti à Kinshasa.

Sur ce, le 1er vice-président de la chambre basse du parlement qualifie ces actes « d’insultes » à la mémoire du feu Étienne Tshisekedi.

« La semaine dernière nous avons tous assistés à des scènes de violences inimaginables qui n’honore ni la mémoire ni le combat de notre héros Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, paix à son âme. L’UDPS a fait de la non violence son champ de bataille et un axe stratégique de son combat politique. Rien mes alors rien, ne peut justifier une telle violence gratuite et aveugle au sein de notre famille politique, entre nous et contre les responsables du parti », regrette-t-il.

De pied ferme, Jean-Marc Kabund condamne ces actes de violence et promet de saisir la justice contre toutes personnes impliquées dans cette crise au sein du parti présidentiel.

« Au nom de la présidence du parti, je condamne les derniers actes des violences perpétrés dans l’enceinte de notre permanence sanctuaire de la démocratie. Tout en déplorant les dégâts causés, je compatis à la souffrance morale et physique des victimes et je les exprime toute ma sympathie », a-t-il poursuivit.

LIRE AUSSI: L’UDPS met en place une commission chargée de recueillir les preuves d’enrichissement illicite de ses cadres

Et d’ajouter : « Revendiquer et exprimer ses idées sont des actes à la fois démocratiques et légitimes, mais le faire avec violence c’est totalement anti démocratique et contraire à notre idéal de combat. Des individus dangereux qui sont derrières ces actes seront identifiés et déférés à la justice ».

Pour rappel, un ultimatum de 72 heures a été accordé à Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya par certains cadres du parti dont Peter Kazadi et Jacquemin Shabani regroupés dans le collectif « Sauvons l’UDPS » pour exiger leur démission et retrait dans les affaires du parti.

Roberto Tshahe

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici