Ecoutez cet article

On dirait que les consultations lancées par Moïse Katumbi pour lever l’option sur son départ ou pas de l’Union sacrée butent sur la question de la survie de son parti politique, Ensemble pour la République.

À en croire Jean-Claude Katende, à l’allure où vont les choses, on peut craindre aussi la défection au sein du parti politique de l’ancien gouverneur de l’ex Province du Katanga. D’après le coordinateur de l’association africaine de défense des droits de l’homme, si Moïse Katumbi quitte l’Union sacrée de Tshisekedi, ses membres qui « aiment les postes et l’argent vont aussi le quitter, et s’il reste, sa crédibilité sera mise en cause ».

« Moïse Katumbi est face à sa survie et sa mort politique. S’il quitte l’USN, ses membres qui aiment les postes et l’argent vont le quitter. S’il reste c’est sa crédibilité qui sera mise en cause: Il ne sait pas tenir sa parole, il est comme tout le monde. Que va-t-il faire? », formule le coordinateur de cette organisation qui travaille dans le but de prévenir et lutter contre la corruption en RDC.

Allié du chef de l’État, Félix Tshisekedi depuis fin 2020, Moïse Katumbi poursuit des consultations à Lumbubashi.

Le richissime congolais a entamé depuis le lundi à son fief, la deuxième série de consultations a avant de lever l’option sur sa coalition avec Tshisekedi.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici