Ecoutez cet article

Plus rien ne marche au sein du FCC de Joseph Kabila après la dissolution de la coalition au pouvoir par le chef de l’État Félix Tshisekedi et la destitution du bureau Mabunda à la tête de l’assemblée nationale.

Plusieurs personnalités et partis politiques de cette plateforme réclament sans cesse le départ de l’actuelle coordination dirigée par Néhémie Mwilanya.

Elles accusent cette équipe dirigeante de népotisme, clientélisme, totalitarisme, manque de stratégie politique et bien d’autres griefs.

Dans une déclaration faite à la presse samedi 19 décembre 2020, l’ANADEC de Aggée Aje Matembo précède les évènements dans leur organisation politique et décide de la mise à l’écart de l’actuelle équipe dirigeante

« Ne dit-on pas qu’on ne change pas l’équipe qui, mais celle qui a échouée, qui continue à échouer, et qui va encore échouer, doit impérativement être changée. Et ce, en toute urgence pour le bénéfice de notre famille politique », lit-on dans une déclaration signée par le rapporteur Docteur Ivan Ilunga.

Et d’ajouter , « Ainsi donc eu égard à ce qui précède, l’ANADEC qui prône la lutte héroïque et patriotique de ses icônes idéologique, Réaffirme sa fidélité, sa loyauté et sa constance à son autorité morale, Joseph Kabila Kabange, président de la République honoraire, sénateur à vie et héro vivant ».

Cette formation politique « annonce à l’opinion tant Nationale qu’internationale, que son écartés à dater de ce jour de la coordination, de la sphère décisionnelle, de toute influence possible du FCC et relégué au sein de leurs partis politiques respectifs avec interdiction formelle d’engager le FCC puisque n’ayant plus qualité, les personnalités ci-après :

Nehemie mwilanya wilondja, Aubin minaku Ndjalandjoko, Emmanuel Ramazani Shadari, Evariste Boshab Mabudj-ma- Bileng, Adolphe Lumanu mulenda Bwana N’sefu », a ajouté ce communiqué.

Siméon Isako
Cas-info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici