Ecoutez cet article

Contrairement à son premier schéma, le porte-étendard de LAMUKA s’efface au profit de son regroupement politique quant à la direction de l’instance devant réformer les institutions.

Martin Fayulu, qui continue à revendiquer la victoire à la présidentielle du 30 décembre 2018, a revu, le 4 novembre, la copie de son “plan de sortie de crise” rendu public le 10 mai dernier.

Le document fait état notamment de la mise en place d’une institution dénommée Haut Conseil national des réformes institutionnelles (HCNRI) dont l’opposant propose la direction à la plateforme LAMUKA pendant une période de 18 mois environ, avant l’organisation d’élections générales anticipées.

D’après la proposition du leader de l’ECIDE, cette institution devrait réfléchir aux réformes à mener concernant la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Cour constitutionnelle (le juge du contentieux électoral), la Défense, la sécurité et les droits humains. Pendant ce temps, toujours d’après ce document, la coalition CACH/FCC resterait à la tête du pays.

Contrairement à son premier schéma, le porte-étendard de LAMUKA s’efface au profit de son regroupement politique quant à la direction de l’instance devant réformer les institutions, ” HCNRI “. Sans doute un clin d’oeil aux autres leaders du regroupement né à Genève. En particulier Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba. Le premier, par ses lieutenants interposés, avait mal digéré le fait que Martin Fayulu se soit auto- désogné pour piloter le HCNRI.

Ce ” plan de sortie de crise ” est remis au goût du jour au moment où les sociétaires de la plateforme sont loin d’accorder leurs violons. Les postes de porte-parole de l’opposition et de Rapporteur adjoint au Bureau de l’Assemblée nationale divisent les leaders de ce regroupement politique.

Didier Kebongo
Forum des As

1 COMMENTAIRE

  1. Que Mr.Fayultra se remettent de ses émotions. Qu’il arrête de rêver de sa présidence “volee”….qu’il se mette au travail pourla povulation congolaise au lieu d’aller pleurer à l’étranger. Qu’il profite d’aller dans toute la Rdc d’abord pour se faire connaître et ensuite connaître les besoins de la population à l’intérieur du pays et les réponses à y apporter.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici