Ecoutez cet article

S’il y a de personnes qui ont bien intériorisé la leçon tirée de «Le corbeau et le renard», fable de Jean de la Fontaine, selon laquelle «tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute», le gouverneur Jacques Kyabula n’a pas d’égal.

Porté à la tête du Haut-Katanga par les manœuvres d’Henri Mova Sakani sous le label du PPRD, Jacques Kyabula a vite tourné le dos au parti et à ses mentors dès le divorce consommé entre le FCC et le CACH. Il s’est sans gêne reconverti en «fatshiste» et fait désormais allégeance au régime. Et pour se faire, flatterie et dîmes aux responsables du l’UDPS, parti au pouvoir, sont la recette bien indiquée pour maintenir son poste au gouvernorat de la province.

Mais seulement, la bourde que le jeune gouverneur vient de commettre dans sa logique de flatterie parfois de mauvais goût, c’est la débaptisation de la chaussée Kasenga dans la ville de Lubumbashi en Boulevard Félix Antoine Tshisekedi, du nom du président de la République. Ce dernier a-t-il vraiment besoin que cette artère porte son nom, lui qui déteste le culte de personnalité ? Fatshi se laissera-t-il emporté comme le Christ face à la flatterie du voleur sur la croix à Golgotha jusqu’à lui promettre l’entrée avec lui le soir au paradis ? Sans le prédire, mais les Kinois diront tout simplement que le gouv’ du Haut-Katanga est un vrai «matoliste V.I.P» à la Sankara de Kunta.

D’après les sources de Scooprdc.net dans la capitale cuprifère, cette débaptisation a suscité une vive colère, non seulement parmi des Lushois, mais aussi et surtout chez le peuple Bembe qui considèrent cet acte de changement de nom comme une insulte. Aussi, c’est tout un budget de la province engagé pour l’organisation de cette cérémonie ce vendredi 20 août 2021 à lire le programme annoncé par le maire de Lubumbashi, Ghislain Robert Lubaba.

La question que les Katangais en général se posent est celle de savoir pourquoi le gouverneur fatshiste veut-il toujours faire du nouveau sur le vieux ? Au lieu de débaptiser une artère qui existe et porte déjà un nom, pourquoi Kyabula ne peut-il pas créer des nouvelles et leur donner tous les noms qu’il veut ? Et si Tshisekedi partait après son ou ses mandats, le nouveau gouverneur qui viendra après lui, ne sera-t-il pas tenté de changer le nom de cette chaussée s’il faut rester dans la logique de Kyabula ? Voilà une flatterie de mauvais goût, mais allons seulement !

Scooprdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici