Ecoutez cet article

Avant de boucler par Kindu, dans le Maniema, sa tournée dans les provinces de l’Est, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement, a fait escale, le vendredi 1er novembre à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. Celle-ci est meurtrie à la fois par des guerres incessantes et par la maladie à virus Ebola.

Ce constat mer a, loin de le désespérer, poussé Moïse Katumbi à apporter un message d’espoir et de réconfort auprès de cette population qui tente, tant bien que mal, à vaincre sa peur. Selon lui, la paix en Ituri reste encore possible.

« Je vous apporte le message de la paix. Nous devons prendre toutes nos responsabilités pour vivre dans la joie et la paix entre nous », a déclaré le leader de l’opposition dans un appel lancé vendredi dernier aussi bien à la population, aux autorités qu’à la communauté internationale. Il est temps, dit-il, que toute la population congolaise se lève comme un seul homme pour un retour rapide de la paix en Ituri. Il se réjouit d’ailleurs de grandes avancées enregistrées dans la lutte contre le virus Ebola.

Pour Katumbi, le défi de ramener la paix en Ituri est encore surmontable. Il en a d’ailleurs un remède. « Que nos sages se mettent ensemble pour dialoguer et trouver des solutions. Il est grand temps de construire notre pays. Ne sacrifiions pas l’avenir de notre jeunesse ».

Son engagement n’a pas de visées politiques. Katumbi ne s’inscrit pas dans ce schéma. Il pense que le temps est plutôt arrivé de surmonter nos clivages en ayant pour seule motivation le bonheur du peuple congolais. Il a appelé ceux qui sont dans la forêt de prendre l’option du dialogue car, dit-il, les armes ne sont pas une solution pour une paix durable, bien au contraire, elles amènent la mort.

Et de renchérir : « Au-delà des clivages politiques, je viens également lancer un vibrant appel pour que nous unissions, avec la communauté internationale, toutes nos forces pour venir au secours de notre population ». Moïse Katumbi est convaincu qu’« Un avenir meilleur et un bonheur partagé sur toute l’étendue de la RDC reste encore possible », et « Avec l’aide de Dieu, nous y arriverons », croit-il.

Le Potentiel

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici