Ecoutez cet article

Dans une correspondance adressée au président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), un groupe de cadres de l’Union pour la démocratie et le progrès de (UDPS) invitent Corneille Nangaa à ne pas recevoir les candidatures aux postes des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces désignées par le Président a.i du parti Jean Marc Kabund.

Dans cette correspondance, la base de l’UDPS/TSHISEKEDI informe toutes les autorités qu’elle est en droit d’attaquer en justice toutes les productions administratives (actes de nomination, etc. ) de Monsieur Jean-Marc KABUND A KABUND, pour défaut de qualité à engager l’UDPS/TSHISEKEDI.

Dans le cas où une telle irrégularité s’observerait sous la bénédiction du Président de la centrale électorale, la base de l’UDPS/TSHISEKEDI affirme qu’il sera ténu pour responsable de toutes les conséquences qui en découleraient.

Ainsi en prenant à témoins toutes les autorités, ces cadres appellent la justice à se saisir du dossier, « pour que seuls les organes habiletés à engager le parti en cas de l’empêchement du Président élu au Congrès soient autorisées à le faire. »

Le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Daniel Aselo avait annoncé l’organisation imminente des élections dans les provinces dont les animateurs ont été destitués par les députés provinciaux.

Il s’agit de Bas-Uélé, Haut- Lomami, Ituri (après la levée de l’Etat de siège), Kasaï central, Kasaï oriental, Kinshasa (élection du vice-gouverneur), Kwango (vice-gouverneur), Lomami, Maindombe, Maniema, Mongala, Tanganyika, Tshopo et éventuellement le Kongo-Central.

Ivan Honoré
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici