Ecoutez cet article

Après sa sortie de prison, Eugène Diomi Ndongala s’est exprimé brièvement ce jeudi 21 mars devant la presse présente à sa sortie de la prison de Makala.

Opportunité pour le président du parti Démocratie Chrétienne de qualifier de “nulles” les conditions lui imposées par le ministre de la Justice pour sa libération.

“Ces conditions sont nulles dans la mesure où nous avons un jugement international qui a tranché sur ce dossier. La RDC a bel et bien été condamnée et ce jugement est exécutoire conformément à l’article 215 de notre Constitution. Et le chef de l’État actuel qui veut bâtir un État de droit, comme il est garant de la Constitution, il est aussi garant des accords internationaux, il va faire exécuter ce jugement”, a déclaré à la presse Diomi Ndongala.

En outre, Diomi Ndongala remercie le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

“Je remercie le président de la République, mais mon souhait est qu’aucun congolais ne puisse plus souffrir ce dont moi j’ai souffert. Aucun congolais ne puisse plus être arrêté à cause de ses opinions politiques et qu’on ne laisse pas la sécurité faire des montages”, a-t-il poursuivi.

En outre, Eugène Diomi Ndongala dit avoir pardonné à tous ces adversaires et ceux qui sont à la base de son arrestation qu’il qualifie de montage.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici