Ecoutez cet article

L’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon a, devant la presse, ce vendredi 12 février 2021, balayé d’un revers de la main les conclusions de l’Inspection Générale des Finances (IGF) sur le dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

À travers un exposé fait pendant plus d’une heure, le sénateur Matata Ponyo a noté un total de 8 insuffisances informatives et techniques établies par l’IGF dans son rapport « La débâcle de Bukanga Lonzo ».

Pour lui, les conclusions de cette institution ont des consonances politiques et politiciennes et sont déconnectées de la réalité technique liée à la gestion de ce projet.

Tout en soulignant n’avoir détourné aucun fonds du projet Bukanga Lonzo, Augustin Matata Ponyo dit se réserver le droit de traduire l’IGF en justice.

« L’ensemble des accusations ne cadrent pas avec la véracité des faits et l’État de droit qu’instaure le chef de l’État, Félix Tshisekedi. Quant à moi, je n’ai détourné aucun fonds de ce projet. Je me réserve le droit de traduire en justice pour accusations mensongères et diffamations à mon endroit contre l’IGF », a-t-il déclaré.

Il a, en même temps, souligné que la responsabilité de la faillite aujourd’hui de ce projet est à retrouver après son départ de la Primature. Car, dit-il, le financement a été arrêté en 2017, alors qu’il n’était plus premier ministre.

Corneille Lubaki
Actu30

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici