Écoutez cet article

Mboso a été rappelé à l’ordre. Félix Tshisekedi lui a demandé de signer l’autorisation de sortie Kabund. Ainsi, Jean-Marc Kabund peut désormais aller se faire soigner en Grande-Bretagne.

Après la clameur publique, le chef de l’État a tranché, renseigne une source citée par Jeune Afrique. Selon cette source, la présidence de la République a demandé au speaker de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso d’autoriser Jean-Marc Kabund à voyager, une approbation soumise à quelques conditions que le 1er vice-président de l’Assemblée nationale devra remplir pour sa sortie du territoire national.

Se sentant trahi dans son amour propre, Jean-Marc Kabund avait adressé une correspondance d’indignation mercredi 16 février au speaker de la Chambre basse du Parlement réitérant sa demande d’autorisation de sortie vers la Grande-Bretagne pour les soins de santé, tout en évoquant, au passage, un traumatisme au genou gauche. L’ancien président intérimaire de l’Udps a fustigé l’inaction de Mboso face à sa demande formulée depuis le 8 février.

Des durs à cuir du parti présidentiel pro-Kabund se sont dit scandalisés de voir le « vieux mobutiste » refuser de signer une autorisation de sortie de son collègue Kabund, membre du bureau alors qu’il venait d’autoriser le départ pour Rome de quelques députés kabilistes pour une mission de « jouissance » de 14 jours.

Théo Démosthène Kalubi
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici