Ecoutez cet article

Ce vendredi 7 août, les avocats de Vital Kamerhe se sont montrés « sereins » après le report pour la deuxième fois consécutive de la cause en second degré par la cour d’appel de Kinshasa/Gombe afin « d’harmoniser la saisine. »

Le bâtonnier Joseph Guhanika qui préside le collectif des avocats de la défense ne voit rien de mal dans ces reports.

« C’est le greffe qui doit s’occuper de ça, il n’a pas fait. On ne va pas l’incriminer, peut-être il avait d’autres choses à faire. Ce sont des choses qui arrivent en procédure, à partir de ça nous ne pouvons pas déduire des comportements malveillants », a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD.

A la première audience le 24 juillet dernier, la cour d’appel avait annoncé le renvoi de la cause à ce vendredi. Pour la même raison, l’affaire est de nouveau renvoyée au 21 août prochain.

« On n’a pas envoyé la notification et la date à toutes les parties. On a renvoyé pour harmoniser la procédure. A l’audience dernière on n’a pas envoyé la notification à la partie civile et pour l’audience d’aujourd’hui non plus ce n’est pas fait. », a ajouté le bâtonnier Guhanika.

La même cour avait refusé d’accorder à Kamerhe la liberté provisoire qu’il avait demandée à la première audience en appel. Cette décision a été maintenue par la cour de cassation que la défense avait saisie contre la décision de la cour d’appel.

Actualite.cd

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. Les kasaiens doivent savoir que avec tous les actes negatifs pratiques par incompetence ils en train de faire la propaganda pour que le fcc recupere facilmente lá presidente em 2023

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici