La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe déclare fondée la requête en procédure de renvoi pour cause de souspicion légitime introduite par les avocats de l’évêque Pascal Mukuna qui récusaient le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu, dans l’affaire du viol opposant ce dernier à Mamie Tshibola.

Contacté ce vendredi Me Willy Kasongo, avocat de Pascal Mukuna, affirme que la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a transféré cette affaire au Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

C’est donc les juges de cette juridiction qui vont réexaminer cette affaire et prononcer le jugement.

“Nous saluons cette décision et espérons bien que l’évêque Pascal Mukuna sera libre dans les jours à venir. Nous pensons que devant le TGI Gombe le droit sera dit et notre client sera libéré. Le dossier est vide. Tous les éléments constitutifs de l’infraction mise à sa charge n’étaient pas etablis”, a-t-il déclaré.

Il convient de rappeler que le pasteur Pascal Mukuna a été accusé de viol et de rétention illégale des documents parcellaires par Mamie Tshibola, épouse de l’un des ses collaborateurs décédé.

L’accusé, qui est en détention préventive à la prison de Makala a, après plusieurs audiences, introduit une requête en suspicion légitime accusant le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu qui statuait sur cette affaire de partialité.

Orly-Darel Ngiambukulu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici