Ecoutez cet article

La gratuité de l’enseignement est un pari risqué pour le Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Les écoles du réseau catholique font payer les parents les frais d’appui aux enseignants. Au Lycée Sacré Cœur notamment, les parents des élèves sont priés dès à présent, de payer 600000fc soit 300 dollars par trois tranches.

Face à cet échec de la gratuité de l’enseignement, Devos Kitoko, Secrétaire Général de L’ECIDé qualifie la décision de Tshisekedi de « trajectoire d’un populiste essoufflé ».

« L’escroquerie et le mensonge sont deux faces d’une même médaille dans un système de gestion piloté par des frappeurs cambistes politiques. Gratuité de l’enseignement ou Enfumage des parents d’élèves : trajectoire d’un populiste essoufflé. », a écrit sur son compte Twitter, le proche de l’opposant Martin Fayulu.

Rappelons-le, un après avoir accédé au pouvoir, le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait instauré la gratuité de l’enseignement de base, un des axes de son discours prononcé en janvier 2019, lors de son investiture. Cette décision pourtant salvatrice pour l’éducation nationale, rencontre plusieurs difficultés dans son application.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici