Ecoutez cet article

Candidat au poste du gouverneur de la province du Tanganyika, Zoé Kabila, le petit frère de l’ancien président Joseph Kabila et l’élu de Manono, était face aux députés au siège de l’assemblée provinciale du Tanganyika dans la ville de Kalémie ce lundi 08 avril 2019 en vue de la présentation de son projet de société.

L’exposé du candidat Zoé Kabila, dont la lecture n’était pas bonne, se fit sous un ton que certaines personnes ont qualifié de “non congolais” au point d’être caractérisé par plusieurs de handicap en raison d’un français calamiteux. Au point que sur les réseaux sociaux, les internautes se sont déchaînés et ont appelé les députés de la province du Tanganyika à ne pas voter pour lui.

Pour beaucoup d’entre eux, le candidat Zoe Kabila n’a pas de carrure pour diriger une province. “S’il n’est pas capable de lire un discours, comment peut-il soutenir un débat ?”, s’est interrogé un internaute.

D’autres par contre justifient cet accent sur le fait que le candidat gouverneur a passé beaucoup de temps à l’étranger et a ainsi évolué en anglais, swahili Bora ou diverses autres langues. Et qu’il serait inconvenant de se pencher sur son parler, qui ne ressemble en rien au “parler français avec le ton congolais”, au lieu de se concentrer sur le contenu de son discours.

Il faut dire que bon nombre d’entre eux s’interrogent sur l’avenir du Tanganyka en cas de la victoire de Zoé Kabila. L’homme sur qui repose les espoirs des Tanganyikais a cité mot à mot les maux qui rongent la province et propose des solutions efficaces en prenant l’engagement de parcourir le monde pour attirer des investisseurs pour remettre la province sur le rail du développement.

Zoé Kabila, candidat gouverneur du Tanganyika, lors de la présentation de son programme :

La Guardia/MCP

DiaspoRDC TV

2 COMMENTAIRES

  1. Nous demandons a ceux qui ont deja travailles de donner la chance aux nouveaux figures pcq les gents sont fatigues de la mediocrite. Les autres peuvent se lancer aussi aux business pour amener de l’emplois au pays, pas seulement La politique.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici