Ecoutez cet article

Soutien déclaré de Félix Tshisekedi pendant la campagne de 2018, Delly Sesanga semble trouver l’action du successeur de Joseph Kabila mitigée, deux ans après son avènement à la magistrature suprême.

Dans un pays pauvre et menacé d’instabilité , les défis auxquels le nouveau président fait face sont immenses.

Pour Delly Sesanga, qui nous a reçus en son bureau de travail de chez-lui ,à quelques heures de son voyage pour Paris, « Le Congo est un pays sinistré et le piège qu’il faut éviter c’est de tomber dans la dictature de l’urgence, c’est de ne plus discerner suffisamment les priorités. Et je crois qu’il y a encore beaucoup d’efforts à faire sur ce point ».

A la question de son soutien à la candidature pour un deuxième mandat évoquée par Félix Tshisekedi en 2023 à Lubumbashi; Delly Sesanga estime n’être pas encore un acquis.

« Il me paraît indécent aujourd’hui d’évoquer la campagne de 2023 alors que notre peuple souffre », a-t-il dit sur un ton incisif.

Pour être cohérent et complet avec lui-même, l’élu de Luiza au Kasaï-Central explique que le pays fait face à plusieurs défis et priorités.

« Le pays est à l’arrêt depuis 2014 à cause des querelles politiques et vous avez l’ensemble des provinces qui aujourd’hui ne fonctionnent pas et le niveau de l’endettement de ces provinces est assez important pour pouvoir aujourd’hui se livrer à une campagne trop précoce. Je crois qu’il reste 3 ans de législature , il faut mettre à profit ces 3 ans pour avancer ».

Cela étant, l’ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Bemba sous 1+4 appelle le Chef de l’État et ses équipes à quitter la campagne électorale.

Lors de son meeting populaire à place de la poste à l’occasion de sa visite de travail à Lubumbashi, Félix Tshisekedi a annoncé ses intentions de briguer un deuxième mandat et appelé les lushois à le juger sur base de ses résultats.

« Le Président de la République devrait davantage avec ses équipes donner l’impression d’avoir quitté la campagne électorale , de ne pas en déclencher une trop précoce parce que les défis à gérer pour le peuple congolais sont immenses», a-t-il insisté.

24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici